Les deux chanteurs se rencontrent en musique pour un duo étonnant et sublime. Une chanson de rupture et de distance entre deux amants.

C’est un duo inattendu. Une « presque » chanson de Noël par deux artistes majeurs de la pop en Français, Mika et Pierre Lapointe. Deux chanteurs adorés sans que l’on ait jamais vraiment fait le lien entre eux.

D’un coté la popstar libanaise au costard criard, héritier direct de Freddie Mercury. De l’autre, le romantique québécois, passé maître dans l’art de trousser des chansons saturniennes et douloureuses. Seul point commun en apparence entre ces deux-là, leur participation à l’émission The Voice en tant que jurés. L’un au Québec, l’autre chez nous, en France.

Rupture entre amants

Les voilà réunis pour un duo entre hommes. Une chanson de rupture entre deux amants qui nous rappelle forcement nos propres histoires d’amour niquées, « Six heures d’avion nous séparent pourtant t’es encore bien trop près. » chantent-il en choeur, l’un à Paris, l’autre à Montréal.

Des paroles déchirantes tressées sur une mélodie sixties et solaire, enluminée de cordes et d’allégresse. Et le fait que ces deux chanteurs soient tous les deux ouvertement gays rend la chose d’autant plus touchante.

Le texte et la musique de « Six heures d’avion nous séparent » sont le fruit d’une collaboration entre Pierre Lapointe et deux de ses amis parisiens, Alma Forrer et Benjamin Porraz. On retrouvera ce duo sur le nouvel album de Pierre Lapointe, Chansons hivernales, annoncé pour le 20 novembre prochain.

Source : Têtu

Les commentaires sont fermés.



    

Archives